Besoin d'aide ?

COVID-19 : myocardite et péricardite post-vaccination guérissent rapidement

La péricardite et la myocardite après la vaccination contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) sont deux effets indésirables dont guérissent très bien les patients. On parle alors de syndrome résolutif. Ce sont des affections réelles, prouvées, mais sans gravité lorsqu'elles sont prises en charge rapidement par un professionnel de santé.

Vaccin, Covid et myocardite, danger ?

Les professionnels de santé qui réalisent les vaccinations anti-covid19 sont obligés d'énoncer les possibles effets indésirables. Les rapports de cas rares d’inflammations cardiaques survenus après une vaccination contre la COVID-19 (SARS-CoV-2) ont suscité des inquiétudes et obligé le personnel soignant à mentionner ces risques. Face à l'inquiétude des patients, de nouvelles études ont été menées.

La nature spontanément résolutive des cas identifiés dans cette revue portant sur plus de deux millions de personnes vaccinées devrait rassurer.

Oui, l’interaction entre le cœur et l’infection COVID-19 a été rapidement mise en évidence et peut être considérée de différentes façons :

- les patients atteints de maladies cardiaques sont moins résistants à la contamination,

- les patients atteints de maladies cardiaques sont plus fragiles face aux effets de la COVID-19 et présentent des formes graves plus fréquemment,

- le cœur qui présence de récepteurs ACE2, directement messagers vers les cellules, est l'organe le plus réceptif à la COVID-19 avec les poumons.

Myocardite, péricardite et Covid : des résultats rassurants

Les données de l'étude américaine* portent sur 2 000 287 personnes ayant reçu au moins 1 dose de vaccination anti-covid. Elles ont toutes reçu un vaccin à acide ribonucléique messager (ARNm), sauf 3,1 % d’entre elles.

  • 20 cas de myocardite ont été identifiés, soit 1 cas pour 100 000.

Le délai médian d’apparition des symptômes de la myocardite était de 3,5 jours, généralement après le vaccin 2. La plupart des personnes de ce groupe étaient de sexe masculin (75 %) et jeunes (âge médian : 36 ans).

19 personnes ont alors été hospitalisées, et toutes sont sorties au bout de quelques jours (généralement 2 à 3 jours). Aucune réadmission, aucun décès. Les symptômes ont disparu rapidement chez 65 % des personnes au bout de 28 jours.

Avant la vaccination, le nombre mensuel moyen de cas de myocardite était de 16,9, contre 27,3 après la vaccination.

  • 37 cas de péricardite ont été identifiés, soit 1,8 cas pour 100 000.

Dans 40,5 % des cas, la péricardite s’est développée après la première vaccination. Le délai médian d’apparition de la péricardite après la vaccination était de 20 jours. Ces patients étaient également plus souvent des hommes (73 %) et plus âgés (âge médian : 59 ans).

13 patients ont été hospitalisés. Aucun décès n’a été rapporté. 19 % des cas se sont résolus à 28 jours et 62 % présentaient une amélioration en cours.

Avant la vaccination, le nombre mensuel moyen de cas de péricardite étaient de 49,1 avant la vaccination, contre 78,8 après la vaccination.


*Les données étaient issues de dossiers médicaux de patients au sein de 40 hôpitaux aux États-Unis.

COVID-19 : myocardite et péricardite post-vaccination guérissent rapidement

Une nouvelle crème protectrice naturelle sur-mesure semble pouvoir soulager les patients atteints d’une dermatite atopique !

Enfin un traitement efficace pour les patients atteints d’une dermatite atopique ?

Une nouvelle crème protectrice naturelle sur-mesure semble pouvoir soulager les patients atteints d’une dermatite atopique !

Le diabète de type 2 serait une maladie du système nerveux central

Une nouvelle crème protectrice naturelle sur-mesure semble pouvoir soulager les patients atteints d’une dermatite atopique !